Catégories
Uncategorized

Les procédures d’adoption et les lois qui les régissent

Depuis de nombreuses années, le système d’adoption a permis à des couples de pouvoir obtenir un enfant en cas de non-fertilité ou autres problèmes. Le nombre d’enfants abandonnés et ceux qui subissent des maltraitances sont les premiers concernés. Mais pour pouvoir prétendre à une adoption, les parents doivent remplir des critères spécifiques, car ce genre de pratique est encadré par des lois. Le but est de pouvoir protéger l’intérêt de l’enfant en question. On n’adopte pas un enfant juste par envie. Il vous faut respecter des normes exigées par l’administration.

Comment adopter en n’étant pas en couple ?

On a toujours tendance à penser que seules les personnes en couple ont le droit d’adopter des enfants. Pourtant ce n’est pas vrai. Oui, il vous est possible d’engager des procédures d’adoption même si vous êtes seuls. Il vous faut remplir des critères particuliers avant de soumettre votre dossier. La condition première à respecter est que vous soyez âgé de plus de 29 ans. Cela est valable en France et aussi dans de nombreux pays. L’état juge normal qu’une personne ayant cet âge soit capable de bien s’occuper d’un enfant que ce soit sur le plan humain que financer. Il faut aussi respecter une différence d’âge entre le parent et l’enfant adopté. Cela évitera des problèmes de conflits. En plus de ces conditions, il y aura d’autres critères à respecter comme :

  • avoir un lieu d’habitation saine pour accueillir un enfant
  • posséder un revenu qui pourra subvenir au besoin de l’enfant.

C’est au juge des affaires familiales qui va donner son approbation après avoir bien étudié votre dossier.

Les lois sur l’adoption d’un enfant par l’un des époux

On voit de plus en plus des familles issues de différentes origines. C’est ce que l’on appelle une famille recomposée. Les lois accordent le droit à un des conjoints d’adopter un enfant en son nom. Mais il faut remplir des conditions en plus de celles exigées par les procédures normales. En premier lieu, la personne qui fait la demande doit être mariée légalement. Les enfants que vous pouvez adopter doivent avoir un écart d’âge de 10 ans minimum à celui du parent demandeur. Visiter www.societehistoiredudroit.fr pour plus de précision à ce sujet. Et ajouté à cela, l’accord de votre conjoint doit aussi être obligatoire. Et enfin, l’approbation de cette situation par le parent biologique est plus que nécessaire. Cela paraît assez invraisemblable, mais le nombre de cas de ce genre est à la hausse.

Les couples mariés et les conditions d’adoption

Ceux qui ont le plus de chance de pouvoir adopter des enfants sont les couples mariés qui font une demande en leur nom. Quoi de mieux que des parents qui désirent tous les deux avoir un enfant. Les raisons qui peuvent pousser des couples à adopter sont nombreuses. Dans la majorité des cas, ce sont des problèmes de fertilité qui en sont la cause. De nos jours, les lois ont été adaptées à tous les types de couple et de genre. Les conditions à remplir sont les mêmes que pour les autres cas en règle générale. Mais pour un couple marié légalement, il faut justifier d’au moins deux ans de relation après le mariage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.